Fermer

[Lecture] Bilan de l’année 2017 : les Top & les Flop

Tout d’abord, j’aimerai vous dire que je suis vraiment contente de vous retrouver après une absence d’un mois (décembre est toujours une période un peu compliquée et je n’ai pas eu l’occasion de pouvoir m’occuper du blog). J’en profite également pour vous souhaiter une bonne année 2018 (je ne suis pas très douée pour ce qui est de présenter mes vœux donc je vais sans plus attendre passer au sujet de cet article) 🙂

Comme j’ai eu l’occasion de vous le dire dans d’autres articles, en 2017, j’ai repris avec passion le goût pour la lecture. Mon absence en décembre ne m’ayant pas permis de pouvoir partager mon bilan pour l’année écoulée, je vous propose de le faire maintenant.

Bien entendu, comme pour les chroniques littéraires, ce bilan n’engage que moi, il correspond à mes propres choix et mes propres goûts en matière de lectures. [Je considère qu’un livre est bon (pour moi) quand l’histoire ne me donne plus envie de le lâcher et que l’écriture est plutôt fluide. A l’inverse, un livre qui ne me donnera pas envie de le terminer sera une véritable déception.]  Je vous propose également à titre indicatif les notes que j’ai accordées à ces différents livres sur Livraddict (vous pouvez m’y suivre pour découvrir l’avancée en temps réel de mes lectures).

N’hésitez  pas dans tous les cas à vous faire votre propre avis sur les livres qui sont présentés.

Top

Outlander de Diana Gabaldon, tomes 4 (1996) et 5 (2001).
Je vous ai présenté dans l’un de mes articles la saga Outlander. Il s’agit d’une série de romans qui ont été adaptés depuis déjà 3 saisons en série télévisée. J’ai d’abord commencé par visionner les 2 premières saisons avant même de lire les livres. Même si j’ai commencé cette lecture à partir du tome 3, j’ai eu un coup de cœur en particulier pour le tome 4 puis pour le tome 5.
S’agissant d’une saga, je ne peux pas vous publier de résumé de ces livres sans vous révéler des bouts de l’intrigue des premiers, c’est pourquoi je vous renvoie à la lecture de mon article. Il n’est pas non plus évident pour les même raisons de vous dire pourquoi j’ai aimé ces tomes.
Malgré quelques lenteurs parfois, j’ai apprécié de suivre l’arrivée de 2 nouveaux personnages principaux dans l’histoire. (18 et 17)

L’hypnotiseur de Lars Kepler (2009).
Lars Kepler est en fait le pseudonyme d’un couple d’auteurs suédois de romans policiers. L’hypnotiseur est leur premier roman, mais également le point de départ de la série consacrée au personnage de Joona Linna (et c’est pour ça que j’ai choisi de le lire en premier). Ce roman a été adapté au cinéma en 2013.
Voici un résumé : « Erik Maria Bark, un psychiatre spécialisé dans le traitement des chocs et traumas aigus, a longtemps été l’un des rares véritables experts de l’hypnose médicale. Jusqu’au jour où une séance d’hypnose profonde a mal, très mal tourné. Sa vie a frôlé l’abîme et, depuis, il a promis de ne plus jamais hypnotiser. Dix années durant, il a tenu cette promesse. Jusqu’à cette nuit où l’inspecteur Joona Linna le réveille. Il a besoin de son aide. Josef, un adolescent, vient d’assister au massacre de sa famille. »
Si j’ai eu du mal dans les premières pages du livre à bien comprendre l’intrigue (les noms en suédois m’ont un peu perdue, mais également l’emploi du présent de narration), bien vite, je n’ai plus eu envie de reposer le livre. J’ai eu l’impression que l’enquête se déroulait naturellement et j’ai été complètement captivée par l’histoire. Dans le milieu du livre il y a pourtant eu un passage qui m’a semblé plus long que les autres (celui où nous découvrons le passé du psychiatre Erik Maria Bark), mais ce passage était nécessaire pour bien comprendre la suite de l’histoire. Pour faire simple, j’ai eu l’impression d’être devant un bon film d’action à la lecture de ce polar et je pense lire à l’avenir la suite des histoire de l’inspecteur Joona Linna. (17)

Agatha Raisin, tome 1 : La Quiche Fatale de M.C Beaton (1992)
J’avais ce livre dans ma pile à lire depuis déjà un an quand je me suis enfin décidée à le commencer. Je crois qu’il attendait juste d’être lu au bon moment! Je venais de terminer une lecture que j’avais appréciée mais dont la lourdeur du sujet (les violences faites aux femmes et le harcèlement psychologique) m’avait déprimée. Je n’avais qu’une envie, passer à quelque chose de radicalement opposé et de plus léger. Pari gagné avec cette quiche fatale!
Résumé : « Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin. »
Ce n’est peut-être pas de la grande littérature mais ce roman a été pour moi un bon moment de détente. J’ai adoré le personnage d’Agatha Raisin, même si parfois elle peut nous agacer, on fini vite par s’y attacher. Ce livre m’a fait rire plusieurs fois, et bien que ce ne soit pas une grande enquête à la Agatha Christie, je me suis prêtée au jeu pour essayer moi aussi de trouver le ou la coupable. La suite des aventures d’Agatha Raisin est déjà dans ma PAL pour les semaines à venir 🙂 (16)

Quand la neige danse de Sonja Delzongle (2017)
Ce livre faisait partie de ma PAL pour le Cold Winter Challenge.
Résumé : « Quatre fillettes mystérieusement disparues, quatre poupées en porcelaine, sosies des enfants, envoyées à leurs parents un mois plus tard. A Crystal Lake, petite ville paisible sous le coup d’un hiver glacial, non loin de Chicago, Joe Lasko est prêt à tout pour retrouver sa fille de quatre ans, Lieserl. Il engage son amour de jeunesse devenue détective privée pour mener leur propre enquête mais, aidés de la célèbre profileuse Hanah Baxter et son inséparable pendule, ils sont loin d’imaginer l’ampleur des secrets liés à ces disparitions. »
Comme pour l’hypnotiseur, une fois que j’ai commencé à lire ce livre, je n’ai plus eu envie de le lâcher, ce qui pour moi est synonyme de bonne lecture. J’ai adoré l’ambiance, les personnages et l’intrigue. Le thème était assez triste mais ça me donnait encore plus envie de savoir le fin mot de l’histoire. J’ai d’ailleurs trouvé que la fin était un peu brutale mais ça n’a pas gâché l’ensemble de ma lecture. Un très bon thriller. (17)

 

Flop


Les mystères de la forêt de Ann Radcliffe (1791).
J’ai lu ce livre dans le cadre du Club Lecture Mango & Salt pour le mois d’Octobre. Nous pensions que cette lecture allait nous mettre dans l’ambiance d’Halloween mais pour le coup, c’était un beau raté! Je suis d’autant plus déçue que j’avais voté pour ce titre et que je pensais vraiment prendre plaisir à le lire.
Résumé : » Un carrosse lancé à toute allure, dans la nuit, en pleine tempête, un couple fuyant la justice, un arrêt devant une vieille maison isolée sur la lande, occupée par des bandits tenant prisonnière une belle jeune fille… Les Mystères de la forêt est
un roman gothique, baignant dans une atmosphère inquiétante, sur fond d’architecture médiévale et de surnaturel. »
Le style est très lourd, l’histoire est longue à se mettre en place et l’héroïne est insupportable (elle pleure sans arrêt et s’évanouit tout le temps…). Autant dire que ce livre a très mal vieilli. Il s’agit d’un classique de la littérature anglaise et gothique mais il semblerait que la traduction en français ne lui fasse pas honneur. Le titre en français nous laisse également imaginer une toute autre histoire que ce qu’il se passe réellement. En bref, j’ai abandonné ma lecture au milieu du livre. (8)

Esprit d’hiver de Laura Kasischke (2013).
Sélectionné pour le Cold Winter Challenge, ce livre a été l’autre grande déception de mon année livresque.
Résumé : « Lorsqu’elle se réveille ce matin-là, Holly, angoissée, se précipite dans la chambre de sa fille. Tatiana dort encore, paisible. Pourtant rien n’est plus comme avant en ce jour de Noël. Dehors, le blizzard s’est levé ; les invités ne viendront pas. Au fil des heures, ponctuées par des appels téléphoniques anonymes, Tatiana devient irascible, étrange, inquiétante. Holly se souvient : l’adoption de la fillette si jolie, treize ans auparavant, en Sibérie… Holly s’interroge : « Quelque chose les aurait suivis depuis la Russie jusque chez eux ? » »
Roman lu en grande partie en diagonale pour pouvoir arriver à la fin (qui était conseillée par beaucoup de lecteurs). Une lecture assez pénible qui ne me laissera pas un grand souvenir. Les personnages ne sont pas attachants, la fin était plutôt prévisible. Les retours en arrière m’ont lassée dès les premières pages. J’aurai pourtant aimé apprécier ce roman. (9)

La ferme aux maléfices de Edouard Brasey (2017)
Livre lu en avant-première France Loisirs.
Résumé : « Dans l’arrière-pays provençal, une ferme fut autrefois le théâtre d’un sanglant massacre. 90 ans plus tard, Géraldine hérite de la propriété et s’y installe. L’occasion d’un nouveau départ pour la jeune femme et son mari, qui attendent leur premier enfant. Mais ses premiers pas dans cette nouvelle demeure laissent une impression d’angoisse à Géraldine… De sombres secrets hanteraient-ils encore l’idyllique demeure ? »
Ce livre m’a déçu sur de très nombreux points. Je ne connaissais pas cet auteur français et le titre du livre ainsi que son résumé m’ont donné très envie de le lire. J’avais envie de frissonner et le moins que l’on puisse dire c’est que ça n’a pas fonctionné. Le roman est inspiré d’une histoire vraie que l’auteur à voulu faire (re)découvrir à sa manière en y ajoutant du vaudou. Malheureusement, je n’ai pas du tout aimé le style de cet écrivain. J’ai trouvé le ton presque ringard et dépassé. Les personnages sont peu crédibles et leur caractère est insupportable (le mari est macho, sa femme quant à elle est complètement transparente et niaise). Je suis venue à bout de ce livre avec difficulté mais ravie de le quitter. (10)

Le temple de Jérusalem de Steve Berry (2012).
Steve Berry est un auteur que j’apprécie beaucoup en général. Son style est proche de celui de Dan Brown.
Résumé : « 70 après Jésus Christ. Jérusalem est assiégée par l’armée Romaine. Le Second temple, construit lors du retour de captivité des juifs de Babylone en hommage au Temple de Salomon, est détruit. Les reliques sacrées qu’il renferme sont rapatriées vers Rome avant de disparaître. 1504. Âgé de 51 ans, Christophe Colomb effectue son quatrième et dernier voyage vers le Nouveau Monde. Accompagné de son fidèle homme de confiance, Luis de Torres, premier juif à avoir foulé le sol américain, il fait halte en Jamaïque pour une raison aujourd’hui encore tenue secrète. 2013. Tom Sagan est un ancien journaliste d’investigation de tout premier plan, dont la carrière a été brisée par un scandale. Il vit aujourd’hui dans la maison de ses parents, en Floride. Un jour, un homme fait irruption chez lui, arme au poing, et lui montre une photo de sa fille séquestrée. Elle lui sera rendue saine et sauve uniquement si Tom accepte d’obéir à une requête pour le moins étrange : faire exhumer la dépouille de son père, Abiram. C’est le début pour Tom d’une course contre la montre qui va bientôt le mettre sur la piste des secrets de Christophe Colomb et du Temple de Jérusalem. »
Je ne sais pas ce qu’il s’est passé avec ce livre mais alors que j’apprécie cet auteur, là pour ce roman, ce n’est pas passé. Je n’avais pas vraiment envie de connaître la fin. Je pense que c’est le thème qui ne m’a pas plu : la Jamaïque, Christophe Colomb. Ce n’est pas que le livre est mauvais mais il m’a laissée indifférente ce qui est peut-être pire. Je l’ai terminé en le lisant en diagonale. (11)

Un goût de cannelle et d’espoir de Sarah McCoy (2012)
Je suis certaine que vous vous demandez ce que ce roman fait dans mon top 5 des flop de l’année 2017. En effet, j’ai ajouté ce livre à ma PAL du Cold Winter Challenge suite aux très nombreux avis positifs que j’ai lus sur ce roman. Le thème m’intéressant et surtout étant attirée par cette jolie couverture bleu et dorée, je n’ai pas résisté plus longtemps à l’envie de me le procurer.
Résumé : « Allemagne 1944. Naïve et innocente, Elsie traverse la guerre à l’abri de la petite boulangerie de ses parents et sous la protection d’un officier nazi, loin d’être indifférent à son charme. Lors de la soirée de Noël du parti, elle échappe de peu à un viol grâce à un petit garçon juif. Seul et sans défense, il demande à la jeune fille de le cacher. Prendra-t-elle le risque ? États-Unis, de nos jours. À quatre-vingts ans, Elsie s’active toujours derrière les fourneaux de sa boulangerie. Elle rencontre Reba, une journaliste venue l’interroger sur les fêtes de Noël du passé… »
Je crois que j’attendais trop de ce livre et ça a donc été une déception. J’ai lu des romans sur la seconde guerre mondiale mieux développés que celui-ci. J’ai préféré le récit de la période de la guerre plutôt que celui sur le présent (je n’ai pas du tout aimé le personnage de Reba). Vous pouvez retrouver la chronique que j’ai rédigé sur ce livre ici. (13, dont 1 point pour la couverture)

 

Et voilà, vous savez tout. Même si j’ai été déçue par la lecture de certains romans, ils ne m’ont pas coupé l’envie de lire, bien au contraire. Coups de cœur ou déceptions, chaque fin de livre laissant un vide ils m’ont toujours poussée à commencer une nouvelle lecture.

Et vous? Quels ont été vos coups de cœur et vos déceptions littéraires en 2017?  

 


Abonnement au blog (pour être tenu informé de la publication des prochains articles)
Partager :

A propos de Booklets Of Kleio

Caroline, étudiante en Histoire, (ancienne stagiaire au Centre Historique Minier de Lewarde & ex agent d'accueil et de surveillance au Palais des Beaux Arts de Lille). Je suis depuis toujours passionnée de patrimoine avec une affection particulière pour celui du Val de Loire. J'ai beaucoup d'intérêt pour la culture en général : les musées, les expositions, la musique, la lecture, les séries tv...

1 commentaire sur “[Lecture] Bilan de l’année 2017 : les Top & les Flop

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

error: Content is protected !!